Le chocolat et la crise de foie : le vrai du faux




Tout le monde connait la litanie « Si tu manges trop de chocolat, tu auras mal au foie ». En avril, lorsqu’on approche de Pâques, il est vrai qu’il est difficile de ne pas succomber aux délicieux œufs en chocolat sans risquer « la crise de foie ». Découvrez nos conseils pour profiter avec parcimonie de vos douceurs chocolatées et quelques précisions pour démêler le vrai du faux concernant l'impact sur notre foie.  


 

Femme allongée qui a mal au ventre

" J'ai une crise de foie ! "

Le foie n’étant pas innervé, il n’est pas possible d’avoir mal au foie. C’est pourquoi il est souvent appelé l’organe silencieux. La "crise de foie", d'un point de vue strictement médical, n'existe pas. Il s'agit en fait d'une expression populaire pour désigner un problème digestif provoquant des douleurs abdominales pouvant entraîner des vomissements, langue pâteuse, maux de tête et assortis parfois de vertiges.

La fameuse « crise de foie » s’explique en réalité par les graisses qui sont présentes en plus grande quantité dans les chocolats au lait et les chocolats blancs. Les excès empêchent la bonne sécrétion de la bile, indispensable à la bonne digestion des aliments. Et si les douleurs semblent situées sur le côté droit vers le foie, c'est en fait au niveau de la vésicule biliaire. En cas d’abus, elle se contracte brutalement pour libérer des sels dont le rôle est d'aider à la digestion des graisses. Par ailleurs les graisses ralentissent la vidange de l’estomac et entraînent des nausées et des vomissements. 


Lapin à côté d'œufs en chocolat  

Une bonne nouvelle pour les inconditionnels du cacao !  

Si vous souhaitez déguster des œufs en chocolat, préférez-les avec minimum 70% de cacao. Le cacao est riche en antioxydants utiles à la lutte contre le vieillissement des cellules et l’inflammation. Or les antioxydants présents dans le chocolat au lait y sont à l’état de traces et inexistants dans le chocolat blanc car il est à base de beurre de cacao et non de cacao.


 

Femme sur une balance avec une tablette de chocolat

On se fait plaisir mais avec modération 

Cependant, à raison de 520 à 550 kilocalories pour 100 grammes, cet aliment a vite fait de faire pencher la balance du mauvais côté en cas d’abus. Et si certains se disent être accros au chocolat, c’est en raison de la présence de théobromine (qui rend le chocolat dangereux pour les chiens et les chats) et de caféine car ils agissent sur les récepteurs à dopamine impliqués dans le circuit du plaisir. Toutefois, si le plaisir provoqué par la dégustation de chocolat s’accompagne de la libération d’endorphines antistress, on ne peut pas parler d’une véritable dépendance.

 

Bouteille de B.St-Joseph Foie dans un jardin

B.St-Joseph FOIE vous accompagne également à Pâques

B.St-Joseph FOIE vous aide à détoxifier, protéger et stimuler votre foie grâce à la synergie d’actions de ses ingrédients : levure fermentée et lysée, pissenlit, chardon-Marie, artichaut et vitamines B1, B2 et B6. En cas de foie & vésicule biliaire surchargés, de digestion difficile, d’excès alimentaires (repas de famille, entre amis, apéro, ... ), d’intoxications, de fatigue ou de migraines, notre concentré vous accompagne pour surmonter ces désagréments digestifs. 

Bonne dégustation ... mais gare aux excès !  


PIANTO CLASSIC : tout bénéfice pour un régime minceur